Préparer un entretien d’embauche : l’importance des simulations !

Je suis très heureux de vous présenter le sujet de cet article, parce qu’il me tient énormément à cœur ! En effet, si plusieurs moyens existent pour préparer un entretien, celui que je vous présente ici est indéniablement le plus utile. Cela va notamment vous permettre de vous exercer, et de connaître l’image que vous renvoyez en entretien. Quel est donc cet exercice si bénéfique ? Je vous présente la simulation !

Qu’est-ce qui se cache derrière ce terme de simulation ?

C’est l’exercice qui consiste à préparer une situation en la répliquant avant de la vivre.

leo
Inception
 

Dans notre cas, vous allez donc simuler une situation d’entretien afin de mieux vous préparer.

Cette situation ne pourra pas copier complètement l’entretien que vous réaliserez : vous connaissez déjà votre interlocuteur, on ne vous posera pas les mêmes questions, et vous ne serez évidemment pas dans les mêmes dispositions côté état d’esprit.

Toutefois, les bénéfices contrebalancent très avantageusement ces limites : vous pourrez identifier vos points forts, vous verrez comment vous réagissez aux questions que vous n’avez pas préparées et vous aurez surtout un retour sur l’impression que vous donnez en entretien.

Pour résumer, c’est l’outil que vous devez privilégier quand vous voulez vous tester en situation.

De quoi avez-vous besoin ?

Une simulation doit ressembler au maximum à la situation à laquelle elle prépare.

Dans le cas d’un entretien, il est donc nécessaire de réunir les conditions suivantes :

  • 1°) Une personne pour jouer le rôle du recruteur

Cette personne doit idéalement bien comprendre votre recherche d’emploi et le type d’entretiens que vous passez. A vous de rechercher qui peut vous aider le plus sur ce sujet : amis, famille, anciens collègues. Si vous voulez changer d’emploi et que c’est secret, évitez les collègues évidemment. Si vous connaissez quelqu’un qui mène fréquemment des entretiens, demandez-lui en priorité. Vous pouvez aussi demander à quelqu’un qui exerce ou recherche le même type d’emploi que vous. L’avantage de ces profils est de vous poser des questions pertinentes sur vos compétences.

Vous pouvez amadouer quelqu’un pour vous aider : proposez-lui un café ou le numéro de téléphone de votre petite sœur en compensation. Sinon, je sais d’expérience que vous pouvez aussi proposer une réciprocité à votre partenaire : vous ferez une simulation comme candidat puis comme recruteur, et l’autre personne vice versa. De cette manière, vous pourrez mieux comprendre la répartition des rôles et peut-être penser à des questions que vous n’envisagiez pas auparavant. Et de son côté, votre partenaire s’entraînera aussi aux entretiens.

  • 2°) Une salle calme avec une table et deux chaises

Le meilleur moyen de copier une situation de recrutement est bien sûr de disposer d’une salle avec un bureau et deux chaises en face l’une de l’autre. On n’a pas toujours ce type d’espace à disposition, comme me souffle mon studio de façon narquoise. Dans ce cas, choisissez l’intérieur d’un café tranquille à proximité (même pour les fumeurs, car en entretien vous ne pourrez pas fumer !). Vous pouvez privilégier les bars avec de grandes tables, pour vous permettre à tous les deux de prendre des notes pendant l’entretien.

freddy's

 Ce n’est pas le cadre idéal, mais ça devrait faire l’affaire.

  • 3°) Une tenue professionnelle pour les deux personnes

Il est bien plus facile de s’immerger dans une simulation si vous avez tous deux une tenue professionnelle. De plus, la tenue influe sur vos compétences intellectuelles (j’ai déjà posté ce lien, et comme je l’aime, je le propose à nouveau). A part si votre prochain emploi est de jouer un elfe de Noël.

offices2Xmax
Personnellement, j’aurais des difficultés à garder mon sérieux avec ce type de partenaires.

 

  • 4°) Tous les éléments à préparer pour un vrai entretien pour vous

Vous trouverez toutes les informations que vous cherchez dans l’article sur la préparation d’un entretien.

  • 5°) Un carnet de notes pour votre interlocuteur

La personne qui jouera le rôle de votre recruteur doit avoir un carnet de notes pour pouvoir noter le déroulement de l’entretien : vos points forts et les points à améliorer de votre « performance ». J’ai l’habitude de mettre un signe à droite de la phrase que je note : — (2 moins) , -, + ou ++. Ceci sera très important pour le débriefing de la simulation.

DNote

Méfiez-vous tout de même, si votre partenaire a ce carnet en particulier.

Vous êtes prêt ? Alors c’est parti !

Les étapes de la simulation

Toute simulation se déroule en 3 phrases :

  • 1°) le Briefing

Vous allez expliquer la situation à la personne qui vous aide. Si vous vous entraînez pour un entretien à venir, imprimez-lui l’offre d’emploi concernée et indiquez le poste de la personne qui vous recevra. Précisez aussi les questions qui vous mettent en difficultés en général : votre partenaire de simulation devra vous les poser. Vous pourriez vouloir les éviter, mais ce serait dommage : vous êtes ici pour vous entraîner. Plus vous les pratiquerez, plus vous serez à l’aise.

 

  • 2°) La simulation

Vous allez faire exactement comme s’il s’agissait de la vraie rencontre. La personne doit venir vous chercher, vous allez lui dire bonjour en lui serrant la main, créer du lien en discutant jusqu’à l’arrivée à la table d’entretien, et passer votre entretien.

Il existe plusieurs règles importantes et impossibles à contourner :

La simulation s’achève à la fin de l’entretien. Vous devez aller jusqu’au bout de celle-ci. Par exemple, il vous est impossible de dire « attends je recommence » ou de poser des questions comme « qu’est-ce que tu en penses, toi ? ». Si vous le faites, le devoir de votre partenaire est de continuer à jouer le rôle du recruteur. Il peut vous répondre par exemple « pourquoi vous me tutoyer Monsieur ? Je n’aime pas vos manières ! ». Bref, impossible de revenir en arrière, comme en situation réelle.

Vous devez réaliser au moins une simulation avec une durée égale à celle de l’entretien. Comptez donc une bonne heure d’entretien. Vous pouvez aussi réaliser des fragments de simulation pour pratiquer davantage les points sur lesquels vous éprouvez le plus de difficultés.

Votre partenaire ne doit être ni sadique, ni compatissant. Les questions doivent toutes pouvoir faire partie de l’entretien, et votre partenaire ne doit pas jouer un rôle de « super-méchant » : il s’agit d’être crédible dans le rôle du recruteur. A l’opposé, il doit noter quand une réponse ou une attitude ne lui plaît pas, sans chercher à vous trouver des excuses.

jof_500

Typiquement le rôle que votre partenaire ne doit pas prendre…

  • 3°) Le débriefing

Une fois la simulation terminée, vous allez discuter ensemble de tout ce qu’il s’est passé durant l’entretien.

Vous avez la parole en premier : dites à votre partenaire si vous pensez avoir réussi l’entretien et si vous pensez être embauché avec cette performance.

Votre partenaire vous dira lui aussi ce qu’il pense sur ces deux critères : cela vous sera utile pour savoir déjà si il y a une différence entre votre perception et la réalité.

Ensuite, votre partenaire doit vous dire ce qu’il a trouvé de très bien (les ++), de bien (les +), de moins bien (les -) et les points définitivement à retravailler (les –).

Notez tous ces points et leur appréciation : ce seront vos repères pour vous améliorer pour la prochaine simulation… Et surtout pour vos entretiens !

 

J’espère vous avoir donné l’envie d’essayer : la simulation peut être très fun et améliore grandement vos compétences pour vous vendre ! La meilleure astuce que je peux vous donner est étonnamment simple : usez et abusez de la simulation !

 

CHECK-LIST

– Trouvez un partenaire de simulation et mettez-vous dans une situation la plus ressemblante possible à un entretien d’embauche.

– Faites un briefing sur l’entretien que vous allez passer et les points que vous voulez améliorer

– Déroulez l’ensemble de la simulation de la manière la plus crédible possible.

– Réalisez le débriefing et notez bien tout ce que vous devez travailler, en plus des points où vous excellez.

– Refaites des simulations à volonté, jusqu’à être satisfait de votre entretien.

– Vous êtes fin prêt !

Share This Post
Fabrice Touzet
Je suis passionné par les techniques pour savoir se vendre en entretien de recrutement. J'anime un blog avec du contenu gratuit pour préparer un entretien d'embauche, bien négocier son salaire ou encore réussir sa carrière professionnelle. Pour bénéficier de tous ces conseils exclusifs et plus encore, ne manquez pas de vous inscrire à la newsletter de mon site, www.decrochetonjob.fr .
Related Posts
Présenter son parcours sous son meilleur jour !
reussir entretien respect recruteur
Comment réussir un entretien en créant du respect : seconde partie
chercher-un-travail-prioriser-demarches
Comment chercher un travail selon votre situation ? (1/2)

Leave Your Comment

Your Comment*

Your Name*
Your Webpage

candidaturechercher un travailentretienrecrutementrecruteur