Préparer un entretien : à quoi penser ?

Ca y est ! Vous avez décroché un entretien ! Vous voilà en face de la porte de l’entreprise dans votre plus jolie tenue. On vous reçoit, on vous installe et votre interlocuteur arrive.

Lorsque soudain vous le voyez tiquer. Vous êtes venu sans rien (il désapprouve), à part votre téléphone portable (il aurait pu s’en passer). Lui s’attendait à plusieurs choses, et c’est ce qu’on va voir aujourd’hui : comment préparer un entretien.

5121793_std
« Des affaires ? Pourquoi, il fallait que j’en prende ? »

Ce cas se répète tous les jours : des candidats pas préparés, sans carnet de notes, viennent les mains dans les poches à leur entretien. Et on les rappelle très rarement. En fait, on ne les rappelle quasiment jamais.

Pourquoi la préparation est importante ?

Il n’y a pas de demi-mesure : si vous suivez les éléments décrits plus bas, vous marquerez systématiquement des points, autrement vous en perdrez automatiquement. As simple as that.

Et pour cause, vous donnez l’impression à votre interlocuteur que vous le dénigrez si vous n’avez pas préparé cet entretien.

Comprenez-le : de son côté, il a pris le temps de lire votre CV et votre lettre de motivation, il en a parlé avec ses collègues, il vous a appelé, vous a parlé et donné rendez-vous. Maintenant il vous offre au moins une heure de son précieux temps pour mieux vous connaître, vous parler de sa société et réfléchir à la place qu’il peut vous offrir dans sa société.

Si vous arrivez sans préparation de votre côté, vous insinuez que tous ces efforts de son côté sont superflus. Pire, que vous vous en moquez.

Je sais bien que les candidats qui viennent ainsi aux entretiens d’embauche ne réfléchissent pas à ce point, et ne pensent pas à mal. Mais à ce moment, c’est trop tard, comme pour un jeune homme qui dit à sa copine qui veut reprendre une dernière part de gâteau : « t’es sûre que tu en veux vraiment ? »

 

 Que préparer pour un entretien ?

Il y a trois aspects à considérer dans cette question.

1°) La préparation intellectuelle : elle va vous permettre d’être le plus percutant possible. Concrètement, il faut vous renseigner sur la société qui vous reçoit et idéalement la personne que vous rencontrez.

Les choses à connaître :

Les caractéristiques de la société : son historique, son business, son chiffre d’affaires, le nombre d’employés, ses implantations, sa valeur ajoutée, ses concurrents et ses valeurs.

Vous pouvez trouver ces informations par de multiples moyens : recherche sur le site institutionnel, sur LinkedIn, Viadeo et sur Kompass.fr ou autre site similaire. Toutes ces informations sont importantes : elles vous permettent de comprendre l’identité de l’entreprise et comment elle peut évoluer dans le futur. Vous pouvez en parler en entretien, ce qui montre à votre interlocuteur votre investissement dans votre candidature.

Les informations sur votre interlocuteur : son parcours, son expérience professionnelle, ses centres d’intérêts.

Avec LinkedIn, Viadeo ou Facebook, vous trouverez parfois l’ensemble de ces informations sur le net. Ces données vont vous permettre d’essayer de repérer des points communs entre vous et votre interlocuteur. Il vient peut-être de la même école que vous, ou de l’entreprise où vous avez fait votre stage de fin d’année, voire mieux : il adore le poney, votre passion de toujours. Bref, vous pouvez gagner beaucoup de points pour peu que vous abordiez le sujet qui vous rapproche de façon subtile.

ATTENTION : vous ne devez en aucun cas dire que vous connaissez ces points chez votre interlocuteur, encore moins en mentionnant votre visite sur les réseaux sociaux. Personne n’aime être traqué sur le net. 

A vous d’amener le sujet subtilement :

– Si vous avez un parcours avec des ressemblances, posez des questions : « que pensez-vous du type de cursus que j’ai suivi ? » ou « vous connaissez cette société ? ».

– Si c’est une passion, insistez sur l’intérêt que vous y trouvez : « j’adore courir, c’est une façon de me surpasser tout en évacuant le stress » ou « je pense que le monde serait meilleur si tout le monde faisait du poney » (ok, là je vais un peu loin, mais vous voyez l’idée).

2°) La préparation matérielle : avoir le matériel adéquat va vous permettre de mener l’entretien au mieux, dans toutes les situations. De plus, vous faites bonne impression en montrant votre préparation : ne dit-on pas qu’on juge un artisan à ses outils ?

Ce qu’il faut amener à un entretien

Un sac suffisamment grand pour transporter une pochette A4. Les femmes peuvent emmener leur sac-à-main pourvu qu’il soit suffisamment grand, pour les hommes c’est plus complexe. La serviette est une valeur sûre mais devient vieillote, préférez une forme moderne. A ce sujet, je vous conseille de lire l’article de mes amis de chez BonneGueule sur comment choisir un sac : c’est par ici.

Avouez que c’est plus sympa que la serviette de banquier ! (référence: Filson 257, photo BonneGueule)

– Avoir toujours 5 cvs dans une pochette cartonnée. Pourquoi autant ? 1 ou 2 pour vos interlocuteurs (il se peut que l’entretien se fasse avec 2 personnes au dernier moment), 1 pour vous (vous suivrez votre parcours en même temps que lui et pourrez vous rattacher à vos informations), et 2 autres au cas où on vous ferait voir d’autres personnes juste après votre premier entretien. Cela arrive souvent dans les sociétés de consulting ou les PME, bref quand le processus de recrutement doit être le plus rapide possible.

– Avoir 5 cartes de visites avec vos coordonnées. Eh oui, un professionnel, c’est quelqu’un qui laisse une trace. Vous donnerez donc aux personnes qui vous reçoivent une carte de visite avec vos coordonnées et le poste que vous briguez. Déjà, cela fait toujours très bonne impression (sauf si il y a des chatons sur fond rose dessus). En plus, d’expérience, les cartes de candidats sont tellement rares que le recruteur les laisse sur son bureau : du coup il est obligé de penser à vous de temps à autre. Malin, non ? Ca vous coûtera environ 20€ les 100 chez Vistaprint ou Moo (plus qualitatif).

– Avoir un bloc-notes : oh oui, vous allez prendre des notes. Je détaille ce point dans cet article, tant cela est important et utile pour vous. Sachez juste qu’au-delà d’un certain niveau d’études, bac+2, ce point est quasiment indispensable.

– Avoir deux stylos, idéalement non-publicitaire. De simples BIC feront l’affaire. Prenez-en au moins deux pour éviter le syndrome du stylo qui n’écrit pas pendant un entretien : c’est une source inutile de stress. Dans l’absolu, un stylo publicitaire n’est pas une faute majeure, mais si vous orientez vos recherches dans le même type de sociétés, tôt ou tard vous tomberez sur un interlocuteur qui appartiendra à la concurrence de l’entreprise dont vous arborez fièrement le stylo. Inconsciemment, vous dites à la personne en face de vous que vous appartenez à son concurrent. Est-ce vraiment le message que vous voulez faire passer ?

– Enfin, une tenue adéquate et des chaussures propres. Et oui, beaucoup de personnes jugent à l’aspect, et les chaussures sont la dernière chose à laquelle on pense : du coup c’est la première qui est observée. Donc on les nettoie, avec un chiffon ou une brosse, et idéalement, frottez-les avec un collant (usagé, sinon votre copine va vous hurler dessus) : cela les fait briller. Vous pourrez remercier ma grand-mère pour ce conseil.

3°) La préparation mentale : vous êtes le meilleur candidat pour ce job. Répétez-le dans votre tête quand vous sentez le stress monter. Vous convaincre est important, après tout, que risquez-vous ? Que votre interlocuteur pense la même chose ? Tant mieux !

Avec tous ces éléments, vous êtes paré à l’entretien !

harvey-Specter

 Harvey Specter est préparé à toute situation… Pourquoi pas vous ?

CHECK-LIST

–  Renseignez-vous sur la société : historique, activités, chiffre d’affaires, le nombre d’employés, implantations, valeur ajoutée, concurrents et valeurs.

– Découvrez votre interlocuteur : son parcours, son expérience professionnelle, ses centres d’intérêts.

– Un sac pour transporter les éléments suivants :

– 5 cvs dans une pochette

– 5 cartes de visites avec vos coordonnées

– 1 bloc-notes

– 2 stylos

Une tenue adéquate et des chaussures propres

– L’état d’esprit: vous êtes le meilleur candidat !

Vous pensez à quelque chose d’indispensable dans cette liste que vous n’avez pas vu paraître ici ? Partagez vos astuces dans les commentaires ;-)

Share This Post
Fabrice Touzet
Je suis passionné par les techniques pour savoir se vendre en entretien de recrutement. J'anime un blog avec du contenu gratuit pour préparer un entretien d'embauche, bien négocier son salaire ou encore réussir sa carrière professionnelle. Pour bénéficier de tous ces conseils exclusifs et plus encore, ne manquez pas de vous inscrire à la newsletter de mon site, www.decrochetonjob.fr .
Related Posts
chercher-un-travail-prioriser-demarches
Comment chercher un travail selon votre situation ? (1/2)
reussir entretien respect recruteur
Comment réussir un entretien en créant du respect : seconde partie
Employabilité épisode n°7 : 5 raisons de passer des entretiens
2 Comments
  • Jay
    Reply

    Pfffiou… thank you Fabrice!
    Vraiment des points à améliorer pour mon cas!
    Je continue à fouiller ce blog!

    • Reply

      Content que tu y trouves des points intéressants ! C’est vrai qu’il y a beaucoup de choses auxquelles penser, mais heureusement cela devient automatique au bout d’un moment… Ou tu peux te faire une to-do list!

Leave Your Comment

Your Comment*

Your Name*
Your Webpage

candidaturechercher un travailentretienrecrutementrecruteur