Poser des questions en entretien d’embauche

Comment résumer un entretien d’embauche ? C’est avant tout un échange entre deux personnes . Dans la conversation, chacun peut s’affirmer avec ses mots, et aussi avec ses questions . Si on pense généralement que ce qu’on dit est plus important que ce qu’on demande, c’est à mon avis tout le contraire ! Nous allons voir pourquoi poser des questions est important et comment en faire des atouts puissants dans vos entretiens d’embauche .

Pourquoi poser des questions en entretien d’embauche ?

04f

On va résoudre ça très vite!

Meubler la conversation n’est pas une réponse possible … On trouve trois raisons majeures de poser des questions en entretien d’embauche :

  • 1°) Pour commencer vous allez créer du lien avec votre interlocuteur . Vous sortez du rôle du candidat et vous positionnez à égalité avec le recruteur . Après tout, il pose des questions et répond aux vôtres, et vous en faites tout autant ! Ainsi le rapport de force est sain et l’entretien se déroulera mieux .

 

  • 2°) Les réponses du recruteur vont vous renseigner sur tous les aspects de cet emploi : entreprise, fonctions et contexte . Tout ce qui n’est pas dit par le recruteur existe pourtant bel et bien : vos questions permettent de mieux comprendre l’intégralité de l’entretien et les particularités de l’emploi auquel vous postulez .

 

  • 3°) Enfin, une règle étrange de la communication justifie à elle seule le fait de poser des questions : plus votre interlocuteur va parler pendant l’entretien, plus il vous appréciera .

Bizarre, non ? C’est pourtant la vérité .

 

Vous êtes sceptique ? Un exercice pratique s’impose !

La prochaine fois que vous rencontrez une personne hors entretiens, essayez quelque chose : poser le maximum de questions à votre interlocuteur . En parallèle, tentez de donner le moins d’informations possibles sur vous (donnez votre prénom quand même, sinon c’est bizarre ! ) . Vous vous rendrez compte de l’appréciation positive de cette personne pour vous .

Je ne dis pas qu’on va vous demander en mariage immédiatement ! Par contre la personne se souviendra en bien de vous et si vous la rappelez, vous vous en rendrez compte à son ton et son accueil .

 

Les différents types de questions en entretien

Après cet exercice plutôt fun (je le fais de temps en temps et y trouve toujours le même plaisir :) ), je reviens à notre sujet avec de la théorique . Bien comprendre celle-ci permet déjà de prendre l’avantage avec vos questions .

Plusieurs points sont importants à connaître

  • 1°) Une question peut être soit ouverte, soit fermée 
    • On ne peut répondre à une question fermée qu’avec un oui, un non, ou une variante : pourquoi pas, c’est ça, probablement, etc … Elles permettent de cadrer un sujet et soulever toute zone de doute .

Exemples de questions fermées
« – Etes vous d’accord ? « 
« – Recherchez-vous quelqu’un avec mon expérience ? « 
« – Est-ce que vous pensez que je serai bien intégré dans votre entreprise ? « 

    • Une question ouverte appelle à une réponse descriptive . Leur grand avantage est évidemment de laisser la parole à votre interlocuteur : il peut ainsi décider de répondre à votre question et d’ajouter des éléments . Ces éléments sont très importants, ils vous permettent de comprendre le recruteur et les choses importantes à ses yeux . De plus, une question ouverte incite à parler davantage de temps . Et comme dit plus haut, plus votre interlocuteur parle, plus il est convaincu de vous apprécier .

 

Exemples de questions ouvertes
« – Qu’en pensez-vous ? « 
« – Quel type d’expérience recherchez-vous chez votre futur employé ? « 
« – Comment imaginez-vous mon intégration dans l’entreprise ? « 

Vous le devinez, ces questions vont demander des réponses plus complètes que les questions fermées . Certaines informations seront répétées, et c’est précisément ce que vous noterez sur votre bloc-notes (si vous ignorez de quoi je parle, l’article sur la prise de notes est là) .

 

riddler

Etre curieux de tout, c’est comme avoir un point d’interrogation sur le dos (la tenue est à éviter en entretien ! )

 

  • 2°) Les questions « innocentes » et les questions pertinentes
    • Ce point est très souvent sous-estimé, alors qu’il ne peut vous apporter que des bénéfices ! J’appelle les questions « innocentes » celles que tout être humain de votre âge pourrait poser instantanément . Ce sont les premières questions qui vous viennent à l’esprit si vous ne sollicitez pas la mémoire de vos expériences .
    • Les questions pertinentes sont celles qui montrent à la fois votre intérêt et votre compétence dans le domaine concerné par la question . C’est exactement le genre de questions que vous souhaitez poser pour réussir votre entretien .

Cette différence est facile à comprendre avec un exemple . Imaginons que vous rencontrez un adepte de courses à pieds et vous lui posez une question :

– Question « innocente » : « – Depuis combien de temps cours-tu ? « 

– Question pertinente : « – Quels sont tes objectifs de courses pour l’année ? « 

 

Voyez-vous la différence ? Pour un adepte de courses à pied, son « ancienneté » à pratiquer n’est aucunement révélatrice de ses compétences : la question « innocente » montre donc que vous ne connaissez pas vraiment son domaine de prédilection .

En revanche, les objectifs fixés sont très importants pour la motivation de cette personne qui s’implique dans sa passion plusieurs fois par semaine . La question pertinente montre que vous connaissez cela et donc que vous comprenez ce que vit votre interlocuteur .

Dans votre discours, poser des questions pertinentes est donc le meilleur moyen de démontrer votre compétence en plus de récupérer des informations utiles sur l’emploi et l’entreprise .

 

Les questions en entretien d’embauche

Cette théorie va nous permettre de mieux appréhender l’entretien . Celui-ci se déroule en trois phases, dont les deux premières peuvent être inversées chronologiquement :

  • 1°) La présentation de votre parcours 

Vous allez avoir l’opportunité de décrire votre expérience, votre personnalité et vos aspirations . Le but est d’identifier ce que votre interlocuteur veut savoir (des chiffres ? Vos succès ? Vos frustrations ? ) et de baser votre discours sur ceux-ci . Pour cela, si l’on vous demande de vous présenter en premier, une première question s’impose :

« – Quels éléments souhaitez-vous que je mette en valeur dans mon parcours ? « 

Ensuite, vous allez forcément orienter vos descriptions selon la réponse obtenue . Malheureusement, on ne peut jamais être certain d’avoir donné les bons éléments . Il faut donc utiliser des questions fermées pour soulever toute zone de doute .

Donc à chaque fois que vous finissez la description d’une expérience, demandez au recruteur si il existe un point que vous n’avez pas abordé et qu’il souhaite connaître : cela va lui donner l’information que vous vous souciez de sa bonne compréhension et vous rassurer sur le fait d’avoir abordé l’ensemble des points utiles de votre expérience .

  • 2°) La présentation de l’entreprise et de l’emploi visé 

 Ici vous allez devoir poser des questions ouvertes et pertinentes . Des questions ouvertes permettront à votre interlocuteur de vous donner toutes les informations qu’il désire et leur pertinence va mettre en valeur votre légitimité au poste .

Vous devez poser une dizaine de questions pendant cette phase . En préparer quelques unes à la maison peut être utile mais cela ne remplacera pas celles que vous trouverez pendant l’entretien : cela vous permet d’interagir pleinement avec la personne et de fluidifier la conversation . Et vous n’avez pas à vous inquiéter si le recruteur est surpris par des questions : vous verrez bien celles qui font mouche et lui plaisent .

Quand j’étais plus jeune, mon père, responsable commercial, m’a expliqué comment se passaient les rendez-vous avec ses clients potentiels : il fallait poser des questions comme on jette des pierres par-dessus un mur en espérant atteindre une mare d’eau . On questionne, on interroge, et quand on entend un petit « plouf », c’est qu’on n’est pas loin du bon sujet . Alors il faut continuer d’aborder ce sujet .

Un apparté pour ceux qui rencontreront des recruteurs qui parlent très vite : il n’est pas toujours évident de placer une question dans un flux de conversation . Dans ce cas, vous pouvez lever la main à hauteur de votre torse et dire « désolé de vous interrompre, j’ai une question à ce sujet .  » . Personne ne vous en voudra, promis !

  • 3°) La conclusion de votre entretien

Dans l’article sur la conclusion des entretiens,  j’explique comment terminer un entretien de manière positive . Vous pouvez rajouter une question fermée à la fin de cette phase et avant d’exprimer votre motivation :

 » – Existe-t-il un point important que je n’ai pas abordé et que vous souhaiteriez que je développe ? « 

Comme pour les questions fermées lors de la présentation de votre parcours, celle-ci sera utile pour confirmer la valeur de vos arguments ou pour rattraper le coche le cas échéant.

Conclusion

Les questions sont sûrement vos atouts les plus solides dans tout entretien . Elles peuvent vous apporter des informations, renforcer votre confiance en vous ou encore développer l’appréciation positive de votre interlocuteur . Elles fluidifient la structure rigide de l’entretien et positionne les deux acteurs au même niveau . Et si après cet article vous hésitez toujours à questionner les personnes que vous rencontrez, n’oubliez pas : les questions les plus idiotes sont celles que l’on n’ose pas poser .

banshee

Vous pouvez questionner, cela ne peut pas vous arriver en entretien ! (source : Banshee)

CHECK-LIST

–  Poser des questions est au moins aussi important que d’y répondre .

– Confirmer l’intérêt pour votre expérience en demandant si votre interlocuteur veut que vous ajoutiez quelque chose : questions fermées

– Posez 10 questions pertinentes pendant la présentation de l’entreprise et de l’emploi : questions ouvertes

– Vérifiez avec une question fermée que votre conclusion a été efficace auprès du recruteur .

 

Et vous, c’est quoi votre question préférée en entretien ? Donnez vos exemples dans les commentaires ;-).

 

 

 

Share This Post
Fabrice Touzet
Je suis passionné par les techniques pour savoir se vendre en entretien de recrutement. J'anime un blog avec du contenu gratuit pour préparer un entretien d'embauche, bien négocier son salaire ou encore réussir sa carrière professionnelle. Pour bénéficier de tous ces conseils exclusifs et plus encore, ne manquez pas de vous inscrire à la newsletter de mon site, www.decrochetonjob.fr .
Related Posts
points communs en entretien
Comment réussir un entretien en créant du lien visuel : Première partie
Employabilité épisode n°3 : Wunderlist, la meilleure application de To-Do list
Entretien avec plusieurs interlocuteurs : les clés pour réussir !

Leave Your Comment

Your Comment*

Your Name*
Your Webpage

candidaturechercher un travailentretienrecrutementrecruteur