La relation avec le recruteur : besoin ou envie ?

Bonjour à tous ! Aujourd’hui je vous propose un article particulier, puisqu’il fait partie du Festival Interblogueurs « à la croisée des blogs ». C’est ainsi que chaque mois, un membre du site developpementpersonnel.org propose un thème. Ce mois-ci, c’est mon camarade Théo Duverger qui a défini le thème : La relation à l’autre, besoin ou envie ? 

J’y vois une occasion parfaite d’aborder un thème important des entretiens d’embauche : la relation avec le recruteur. Faire la distinction entre le besoin et l’envie de cette relation permet de faire évoluer l’état d’esprit que vous adoptez pour ces rendez-vous.

Tout d’abord je suis heureux de collaborer avec Théo. Son blog acteur-de-sa-vie.com traite de nombreuses thématiques pour aider à prendre sa vie en main, comme le titre l’indique. Vous pourrez y trouver plusieurs sujets intéressants sur la motivation, la gestion de l’échec ou la confiance en soi. Le lien avec l’esprit de Décroche Ton Job est assez logique, et je ne peux donc que vous encouragez à y jeter un oeil !

 

Bon, maintenant que j’ai fait de la pub pour les copains, retournons à notre sujet :

 

La relation avec le recruteur : besoin ou envie ?

petar

Peter Griffin lui-même se pose la question en ce moment.

Pour débuter, je pense que définir les termes de la question permet d’y répondre plus facilement.

  • La relation avec le recruteur est définie par plusieurs étapes :

– Le mail ou l’appel téléphonique de « découverte » : vous établissez une communication pour la toute première fois.

– L’entretien avec un des interlocuteurs du processus de recrutement.

– Un mail de remerciement à votre interlocuteur le soir-même ou le lendemain.

Ces trois étapes sont réalisées pour chaque nouvel interlocuteur du processus d’embauche.

 

  • Un besoin  recouvre l’ensemble de tout ce qui apparaît « être nécessaire » à un être, que cette nécessité soit consciente ou non.
  • Une envie est un désir plus général relevant de l’affectivité, du rêve, du besoin d’action ou de possession, de l’ambition, de toutes les pulsions psychiques.

 

Ces définitions m’autorise déjà à pouvoir faire la différence entre le besoin, et l’envie. Entre ce que vous devez faire, et ce que vous devriez faire en entretien.

 

Le besoin de la relation avec le recruteur

modern-fas

Spoiler : ce chapitre n’indique pas comment tisser des liens aussi étroits.

Par définition, nous avons besoin d’établir une relation avec une entreprise avant de s’y engager.

De la même manière qu’on ne signe jamais un chèque en blanc à un inconnu, il serait démesurément risqué de s’engager dans une entreprise sans savoir comment votre quotidien s’y déroulerait.

Je suis convaincu que le processus de recrutement est au moins aussi important pour vous que pour le recruteur.

Pourquoi ? Parce que si on évalue votre potentiel à prendre le poste, l’essentiel pour vous est d’évaluer si le poste est à la hauteur de vos attentes et de vos compétences :

  • Vous pouvez mieux comprendre l’entreprise grâce à ses informations : vous avez accès à la vue subjective de la société grâce à votre interlocuteur.
  • Vous allez poser des questions sur l’emploi et ses possibilités d’évolutions : c’est le meilleur moyen de savoir si ce poste est conforme aux espoirs que vous lui attribuez.
  • Vous avez de plus une chance que beaucoup ignorent : vous rencontrez quelqu’un de l’entreprise. Ça vous paraît évident ? Je reformule : la personne en face de vous a été choisie par la société pour vous rencontrer. Elle représente donc l’état d’esprit, les valeurs et la façon de penser des collaborateurs qui y travaillent. Ce point peut sembler réducteur, il est pourtant simplement basé sur un réflexe humain : on s’entoure de ceux qui nous ressemblent.

 

Ainsi, votre relation avec le recruteur est le meilleur avant-goût de votre relation possible avec l’entreprise.

Je ne dis pas que votre interlocuteur doit devenir votre meilleur ami. Mais son comportement doit correspondre aux valeurs que vous recherchez : du respect, du défi, de la disponibilité, de la ponctualité, … Toutes les attentes que vous pouvez avoir d’une personne que vous jugez professionnelle.

 

Je voudrais que vous réfléchissiez à ça si vous stressez avant votre prochain entretien :

  • Vous êtes ici pour choisir si vous voulez travailler dans cette entreprise.
  • Vous êtes ici pour décider si vous voulez passer plus de 8 heures chaque jour auprès de personnes comme le recruteur en face de vous.
  • Vous êtes ici pour imaginer si vous êtes prêt à vous lever chaque matin pour effectuer les fonctions qu’on vous a confiées.

 

Finalement, un entretien, c’est avant tout un besoin pour vous : celui d’évaluer votre envie d’obtenir ce travail et d’appartenir à son environnement.

 

L’envie de créer la relation avec les recruteurs

30rock

Avoir envie c’est bien. Le montrer sans cigare à la main, c’est mieux.

C’est précisément ici que vous allez avoir la chance de vous démarquer !

L’envie a de multiples intérêts :

  • Elle se communique. Avez-vous une personne dans votre entourage toujours partante pour toute sortie et qui vous motive souvent à l’accompagner ? Si vous vous demandez comment elle fait, c’est assez simple : elle vous transmet son envie. Si vous parvenez à être cette personne en entretien, vous êtes certain de donner une impression positive à votre interlocuteur.
  • Elle se traduit dans votre comportement : dans votre voix, dans votre énergie ou encore dans votre enthousiasme.
  • Elle est profondément sincère. Vous ne pouvez pas feindre l’envie. Vous pouvez faire semblant, mais cela ne fonctionnera pas : seule l’envie véritable a un impact fort sur votre discours. Incidemment, votre discours doit à tout prix être authentique. J’en parle notamment dans mon article sur la technique pour montrer sa motivation : vous devrez identifier ce qui vous plait dans le poste, dans l’entreprise ou même dans l’entretien que vous passez.

 

Votre envie peut se transmettre à chacune des étapes du processus de recrutement:

  • 1°) Le mail ou l’appel téléphonique de « découverte » par le recruteur ou par vos soins

Vous pouvez trouver de multiples sources d’envie lorsque vous répondez à une annonce : l’entreprise elle-même, la description du poste, le ton de l’annonce ou encore les compétences demandées. Lorsque vous lisez une offre d’emploi, écrivez sur une fiche ce qui vous fait envie dans ces différents éléments.

La démonstration de votre envie devra alors se traduire par votre implication dans le processus de recrutement :

Adaptation de votre CV : mettez en avant les aspects de vos expériences les plus cohérents avec les tâches demandées.

Rédaction d’une lettre de motivation : celle-ci doit être personnelle et rédigée entièrement pour cette offre. Indiquez ce qui vous plait dans l’offre : mettre du plaisir dans votre lettre va lui permettre de sortir du lot des exemplaires convenus que tous les recruteurs arrêtent de lire au bout de 5 minutes.

Au fait, je vais être honnête pour ceux qui font des copier-coller pour leurs lettres (hein, qui ça ? Moi ? Jamais !) : on le voit tout de suite ! Partir de zéro demande du temps, c’est vrai, et pourtant c’est nécessaire. Voyez cette étape sur le long-terme : si vous restez 10 ans dans cette entreprise avec une carrière qui vous comble, est-ce que vous regretterez d’avoir planché une heure sur une lettre de motivation ? Je ferai prochainement un article sur ce sujet.

Appel de la personne en charge du recrutement : vous pouvez montrer votre enthousiasme pour l’entretien à venir en le signifiant (« je suis content de vous avoir au téléphone / que vous souhaitiez me rencontrer ») et en souriant (un sourire s’entend toujours au téléphone, vous vous rappelez ?).

 

  • 2°) L’entretien

Ici vous allez devoir communiquer votre envie à deux niveaux : celle préalable à l’entretien et celle que vous allez éprouver durant l’entretien :

– Votre envie préalable à l’entretien est démontrée par votre préparation à l’entretien : tout est dit dans cet article. De rien ;) .

– Votre implication dans l’entretien est communiquée en posant des questions et en prenant des notes : vous allez prouver que vous considérez sérieusement votre intégration dans l’entreprise.

Expliciter votre motivation est encore le meilleur moyen de communiquer votre envie : je vous encourage à lire cet article si ce n’est pas déjà fait.

 

  • 3°) Le mail de remerciement

L’élément que tout le monde oublie, alors que c’est à la fois facile, rapide et ultra efficace : envoyez un mail de remerciement à votre interlocuteur en citant ce qui vous a plu dans votre échange. Comme vous allez communiquer sur des éléments de plaisir pour vous, il est fort probable que ce plaisir ait été communicatif : votre recruteur aura donc un rappel des éléments qui lui ont plu chez vous. Avec ce mail, vous vous garantissez des chances supplémentaires d’acquérir le poste que vous briguez.

 

Pour conclure, la relation avec le recruteur peut être au choix un besoin ou une envie pour vous. Après tout, rien ne différencie ces visions si vous voulez simplement postuler à un poste.

Si par contre vous voulez obtenir le poste, l’envie sera le seul élément qui vous mettra en avant à compétences similaires. Vous pouvez même obtenir le poste alors que vous êtes moins qualifié que d’autres candidats. C’est aussi la différence majeure entre ceux qui réussissent et ceux qui stagnent.

Alors j’aimerais que vous fassiez un petit exercice à chaque étape d’un recrutement quand vous y faites face : demandez-vous qu’est-ce qui vous fait envie dans ce qu’on vous dit / écrit ?

Si vous trouvez plusieurs éléments dans cet article, partagez-le à vos proches ;)

 

 

Share This Post
Fabrice Touzet
Je suis passionné par les techniques pour savoir se vendre en entretien de recrutement. J'anime un blog avec du contenu gratuit pour préparer un entretien d'embauche, bien négocier son salaire ou encore réussir sa carrière professionnelle. Pour bénéficier de tous ces conseils exclusifs et plus encore, ne manquez pas de vous inscrire à la newsletter de mon site, www.decrochetonjob.fr .
Related Posts
appe recruteur appelle
Comment répondre lorsqu’un recruteur vous appelle ?
Comment réagir après un licenciement ?
Entretien d’embauche : le bon état d’esprit
4 Comments
  • Reply

    Bonjour, l’entretien d’embauche c’est surtout l’adéquation avec un besoin et des compétences. Soyez le plus compétent et cela marchera mieux.

    C’est aussi une séance de négociation et de persuasion. Et pour cela il y a des outils.

    Pour ce qui est du stress, pareil, cela se gère relativement facilement.
    Ah ! Il y a tant de choses à dire…

    • Reply

      Bonjour Michel, tu as bien raison même si j’émettrais plusieurs réserves. Si un entretien représente l’adéquation entre un besoin et des compétences (pour chacun des protagonistes d’ailleurs), le capital humain est finalement au moins aussi important. J’ai vu bien trop de candidats grisés par leurs compétences, certes impressionnantes, qui ne trouvaient pas de travail parce que trop convaincus de leur supériorité. Or personne n’aime les gens suffisants. Donc les recruteurs préfèrent les gens moins compétents mais plus volontaires ou plus humains en général. On trouve de la négociation , de la persuasion, étude stress en process de recrutement, et ce blog est effectivement là pour dédramatiser tout ça, parce qu’il n’y a rien d’inaccessible dans ces techniques!
      Par contre, en écrivant un article sur le stress, je me suis rendu compte que le facile pour moi était complexe pour d’autres, et trouver une méthode universelle m’a demandé beaucoup de temps… Je la posterai prochainement!
      Au plaisir de te lire à nouveau Michel!

  • Reply

    Au top ton article! Comme d’hab!
    Merci pour ta participation
    T

Leave Your Comment

Your Comment*

Your Name*
Your Webpage

candidaturechercher un travailentretienrecrutementrecruteur