chercher-un-travail-selon-situation

Comment chercher un travail selon votre situation ? (2/2)

Cette année c’est décidé : vous changez d’entreprise ! Quelque soient les raisons qui vous y incitent, vous êtes désormais dans une situation spéciale : vous allez chercher un travail tout en conservant votre poste actuel.

L’agent double des entretiens d’embauche, c’est donc vous ? Pas tout à fait : on va voir ici comment gérer cette transition au mieux et trouver le nouveau travail de vos rêves.

Pour l’appréhender de la meilleure manière, je vous propose de commencer par une analyse complète de la situation. Nous reverrons ensuite les deux profils dans lesquels vous pouvez vous retrouver puis nous finirons par les stratégies à adopter.

Vous êtes décidé à passer à l’étape suivante ? Commençons sans attendre !

Cet article conclue le dossier « chercher un travail » : il fera souvent référence à l’article sur « comment chercher un travail selon votre situation 1/2 » et « les 10 façons de chercher un travail« . Si leur lecture n’est pas indispensable pour débuter le présent article, elle permet toutefois une meilleure compréhension de l’ensemble des arguments. 

 

Chercher un travail quand on est en poste : l’analyse SWOT

chercher-un-travail-swot

S.W.O.T, pas S.W.A.T… Mon sens de l’humour a définitivement besoin de vacances. (source : The Raid)

 On démarre sur les chapeaux de roues puisque je vous fournis ici une technique bien connue des milieux commerciaux : l’analyse SWOT. Cet outil permet de considérer une situation donnée selon l’ensemble de ses critères. Elle permet donc une prise de recul objective afin de prendre les meilleures décisions.

Cet outil s’appelle ainsi car il regroupe les initiales des 4 critères évalués :

S comme Strenghs – les forces – : il s’agit des atouts dont les acteurs de la situation disposent en interne. Vous pouvez capitaliser sur ces éléments puisque ce sont ceux qui vous démarquent.

Exemple : être préparé aux entretiens est une force par exemple.

W comme Weaknesses – les faiblesses – : à l’opposé on va aborder les faiblesses propres aux acteurs. Ce sont des points qu’il va falloir traiter s’ils sont suffisamment nuisibles, et ignorer si futiles ou sans impact sur la situation.

Exemple : ne pas savoir comment présenter son parcours en entretien est une faiblesse.

O comme Opportunities – les opportunités – : on analyse ici tous les facteurs favorables sur lesquels on n’a pas d’influence. Ce critère est le premier à considérer l’environnement extérieur dans lequel la situation a pris place.

Exemple : chercher un emploi dans un domaine d’expertise avec un nombre faible de concurrents candidats est une opportunité par exemple.

T comme Threads – les menaces – : vous l’avez compris, c’est ici le contraire des opportunités. On énumère donc dans cette section tous les facteurs défavorables de l’environnement extérieur de la situation.

Exemple : un plan de sauvegarde de l’emploi d’une entreprise dans laquelle vous candidatez peut représenter une menace, puisqu’elle peut faire échouer votre processus de recrutement alors que ni vous ni vos interlocuteurs ne peuvent y faire quoique ce soit.

Cet outil est bigrement utile pour regarder une situation avec un œil nouveau : usez-en autant que vous le pouvez lorsque vous êtes en face d’une situation complexe demandant une décision.

Mais revenons à nos moutons :

à quoi va servir cette analyse pour chercher un travail lorsqu’on est déjà en poste ?

analyse-swot-CHERCHER-TRAVAIL

Même le SD-6 est sur l’affaire ! (source : Alias)

 

Très bonne question de votre part : je pense que cela va vous aider à chercher un travail efficacement.

Les éléments qui vont venir sont probablement incomplets au regard de votre situation personnelle : certaines informations me sont forcément inconnues. N’hésitez pas à compléter les critères suivants pour réaliser votre propre analyse SWOT.

Les forces

– Vous êtes directement dans l’opérationnel, vous disposez donc de toutes les informations possibles pour bien présenter votre parcours et votre poste actuel.

– Votre rémunération vous permet de ne pas chercher un travail à n’importe quel prix : vous pouvez réaliser une recherche patiente et qualitative.

– Vous êtes plus sûr de vous lorsque vous êtes en poste. Le chômage est toujours une situation plus délicate à gérer niveau égo.

Vous avez une vision de votre emploi actuel, et une vision du type de poste que vous visez : vous avez donc à la fois un regard critique, une expérience des bonnes pratiques et des exigences claires pour votre prochain travail.

Les faiblesses

Vous disposez de moins de temps et de disponibilité pour réaliser des processus de recrutement.

Solution : vous pouvez négocier ce point avec votre entreprise actuelle.

Les opportunités

Les entreprises préfèrent recruter une personne déjà en poste, c’est un signe de performance / fidélité (on fermera volontiers les yeux sur le paradoxe de la recherche de candidats fidèles à leur entreprise pour les en déloger, mais passons.).

Les personnes de votre réseau vous perçoivent comme un professionnel actif : vous pouvez activer ce dernier sans paraître uniquement opportuniste.

Vous avez un salaire et des conditions de travail actuels : les offres que vous retiendrez devront donc permettre une amélioration de ces éléments.

Les menaces

Vous n’êtes pas disponible immédiatement.

Solution : vous pouvez négocier ce point avec votre entreprise actuelle.

Votre charge de travail vous empêche de trouver le temps de chercher un travail.

Solution : vous pouvez négocier ce point avec votre entreprise actuelle.

Vos supérieurs ne souhaitent pas vous voir partir : ce critère peut devenir une véritable source d’embûches si vous ne gérez pas bien la situation.

Solution : vous pouvez négocier ce point avec votre entreprise actuelle.

Vous avez une clause de non-concurrence avec votre entreprise qui peut poser problème si vous démarchez les sociétés concurrentes.

Solution : vous pouvez négocier ce point avec votre entreprise actuelle.

Je vous encourage à supprimer les menaces et faiblesses qui ne vous concernent pas, car certaines sont spécifiques à certains postes.

Ceci dit, un point doit avoir retenu votre attention : tous ces handicaps peuvent disparaître au cours d’une négociation intelligente avec son entreprise.

Je souligne ce point car il va être commun aux deux profils de chercheurs d’emploi déjà en poste.

Quel est votre profil pour chercher un travail ?

chercher-travail

Si vos notes de réunion ressemblent à ça, c’est le moment de changer de travail ! (source : House of Cards)

 

Nous avons vu lors du premier article décrivant comment chercher un travail selon sa situation deux types de profil en recherche active. Voyons maintenant les deux spécifiques à notre sujet actuel :

Le « sélectionneur » est en poste et souhaite en changer pour avoir un travail aux meilleures conditions : un meilleur salaire, plus de responsabilités, plus de perspectives d’évolutions. Quelque soit son leitmotiv, le « sélectionneur » va chercher si l’herbe est plus verte en dehors de sa société.

 

Le « négociateur » est en poste et s’y plait pleinement : malheureusement les circonstances font qu’il va devoir en changer. Que ce soit l’initiative de l’entreprise (plan social, renvoi, déménagement des locaux, …) ou la votre (volonté de vivre dans une autre ville, suivi de conjoint, remise en question profonde, …), c’est indéniable : cette relation va se terminer. A ce niveau, il est impératif que « le négociateur » s’exprime pour obtenir les meilleures conditions possibles pour aborder paisiblement cette recherche de travail à venir.

 

Quelque soit votre profil, plusieurs étapes sont communes pour débuter votre recherche efficacement.

 

Les premières étapes pour chercher un travail lorsqu’on est déjà en poste

etapes-pour-changer-de-travail

Vous êtes gonflé à bloc ?  Le changement, c’est maintenant ! (source : The Office)

Je me répète parce que c’est utile : avant de démarrer, commencez par bien appliquer les deux premiers conseils décrits dans l’article sur les 10 façons de chercher un travail.

Pour ceux qui l’ont déjà lu ou ceux qui ont la flemme, il s’agit de mettre à jour son CV avec une structure adaptable et de mettre en ligne votre profil à jour sur LinkedIn et Viadeo.

Votre statut sera soit « en poste », soit « à l’écoute d’opportunités » selon votre niveau de patience pour commencer à avoir de nouvelles propositions.

Abandonnez « Recherche active » : cela créerait un paradoxe avec votre préavis prévisible, même lorsque votre supérieur vous a paisiblement annoncé que « l’on s’arrangera ».

En effet, vous seriez surpris du nombre de patrons « arrangeants » qui allongent le préavis au maximum au moment où vous leur demandez justement de réduire celui-ci le plus rapidement possible. Rien de machiavélique là-dedans, c’est juste que l’on ne se rendra pleinement compte de votre utilité qu’une fois qu’il faudra se passer de vous.

C’est pourquoi la première chose à faire est d’annoncer que l’on veut changer de poste : à ce titre lisez l’article en lien. Pour l’anecdote, l’article était prévu pour être intégré ici, mais il est devenu tellement complet que j’ai préféré le proposer seul. Cette annonce est à préparer en amont pour pouvoir être la plus efficace possible lorsqu’elle aura lieu.

Dès que votre annonce sera faite, vous pourrez passer au conseil n°3 : mettre votre CV sur les sites d’offres d’emploi.

Activer votre réseau professionnel

activer-son-reseau

Vous n’êtes pas obligés de faire ça tard le soir évidemment. (source : IT Crowd).

C’est la première approche à avoir, car c’est aussi la plus facile : ce type de recrutement facilite grandement les processus d’embauche.

Concrètement vous devez disposer d’un réseau de personnes ayant travaillé avec vous (fournisseurs, clients, collègues et supérieurs) pour vous recommander et être bienveillants à votre égard.

Puis vous pouvez compléter ce premier cercle de chasseurs de têtes et personnes de ressources humaines des entreprises pour lesquelles vous souhaitez postuler. Ces personnes seront d’autres contacts à cultiver pour obtenir davantage d’opportunités.

 

Contacter les personnes de votre réseau en annonçant que vous êtes à l’écoute d’opportunités en précisant votre recherche. Plus vous ciblez, plus votre réseau fera le rapprochement entre les postes qu’ils connaissent et votre demande. Beaucoup de choses sont à dire sur l’entretien de son réseau, je pense donc en faire un article à venir ;-)

 

Répondez aux offres proposées sur les sites d’offres d’emploi.

Sans oublier les conseils 4, 5, 6 et 7 de l’article sur 10 façons de chercher un travail. Garantissez-vous qu’il n’y ait pas de conflit d’intérêts entre votre entreprise actuelle et celles auxquelles vous postulez, pour éviter tout soucis.

 

Soyez exemplaire dans la continuité de votre poste

N’oubliez pas que la dernière impression que vous ferez dans votre poste actuel est celle que beaucoup retiendront : sachez rester professionnel, respectueux et discret pendant votre recherche de nouvel emploi.

 

Avec ces conseils, vous devriez pouvoir changer de poste sans difficultés majeures. Vous l’aurez compris, l’annonce et la négociation qui s’ensuit sont les points majeurs pour vous permettre de mener votre recherche au mieux.

 

Vous avez des points à ajouter ? Partagez-les dans les commentaires !

 

 

 

Share This Post
Fabrice Touzet
Je suis passionné par les techniques pour savoir se vendre en entretien de recrutement. J'anime un blog avec du contenu gratuit pour préparer un entretien d'embauche, bien négocier son salaire ou encore réussir sa carrière professionnelle. Pour bénéficier de tous ces conseils exclusifs et plus encore, ne manquez pas de vous inscrire à la newsletter de mon site, www.decrochetonjob.fr .
Related Posts
chercher-un-travail-prioriser-demarches
Comment chercher un travail selon votre situation ? (1/2)
chercher-un-travail-demarches
10 façons de chercher un travail… et le trouver !
astuces-pour-entretien
Préparer un entretien d’embauche : best-of des articles
1 Comment
  • RT
    Reply

    D’abord merci pour tous ces conseils avisés!!
    J’ai une petite question: comment justifier son changement de poste à un recruteur dans le cas d’un « sélectionneur »?? Je souhaite changer de travail car je ne suis pas satisfait de mon salaire vraiment bas / la moyenne, ni des conditions de travail (trop de charges, pas de considération: la rh m’a dit que si je voulais mieux, je n’avais qu’à trouver ailleurs..). Certains recruteurs trouvent ces raisons peu justifiables et vous même avait conseillé de ne pas parler des conditions de travail pendant l’entretien mais de se concentrer sur le poste; or c’est précisément pourquoi je cherche aujourd’hui un nouveau travail!!

Leave Your Comment

Your Comment*

Your Name*
Your Webpage

candidaturechercher un travailentretienrecrutementrecruteur